Réseau de médias "Une Ceinture, une Route">>Dernières infos

Premiers tests concluants pour le robot skieur chinois

25.01.2022 15h40 le Quotidien du Peuple en ligne

Un robot skieur à six membres a atteint une vitesse de plus de 36 km/h sur 400 mètres sur une piste enneigée avec une pente de 18 degrés lors de tests récemment achevés à Shenyang, capitale de la province du Liaoning (nord-est de la Chine). Fabriqué par l'Université Jiaotong de Shanghai, le robot ressemble à un chien avec deux membres supplémentaires tenant des bâtons de ski. Il a également effectué des manœuvres telles que l'accélération, le virage, le freinage et le contournement d'obstacles pendant les tests.

L'université a indiqué que des chercheurs de son école de génie mécanique et de son école d'information électronique et de génie électrique étaient membres de l'équipe qui a développé le robot.

Un robot skieur à six membres, fabriqué par l'Université Jiaotong de Shanghai, effectue des tests à Shenyang, capitale de la province du Liaoning (nord-est de la Chine). (Photo / China Daily)

Selon Gao Feng, un professeur de génie mécanique qui a dirigé l'équipe, le projet a commencé en mars et était soutenu par le ministère des Sciences et de la Technologie dans le cadre de son plan « Jeux d'hiver de haute technologie ». « C'est le premier robot skieur en Chine », a ajouté M. Gao, qui étudie la mécanique depuis les années 1980 et a commencé à se consacrer à la robotique dans les années 1990. « Nous sommes l'un des instituts qui ont participé à la recherche sur les robots biomorphes lors de son inscription au plan de développement des technologies de pointe de l'État. Bien que la période de développement de ce robot skieur semble courte, elle s'est en fait basée sur de nombreuses années d'études », a-t-il expliqué.

Le robot présente de nombreuses percées dans ses algorithmes clés et peut planifier son propre itinéraire de ski à l'aide de technologies telles que la perception intelligente et le contrôle du freinage. Il peut être contrôlé à distance par des personnes jusqu'à 2 kilomètres. Le module principal du robot, qui abrite sa batterie, son moteur et ses capteurs de couple, pèse entre 1,2 et 1,3 kilo. Des unités de détection visuelle et radar et des modules de communication 5G ont également été installés sur le dessus du robot.

Selon M. Gao, la recherche sur les robots de ski aidera à accumuler des données et des preuves empiriques pour l'étude de la dynamique des robots, car il est difficile pour un robot à pattes de contrôler sa vitesse et sa direction tout en se déplaçant rapidement sur une surface glissante.

La vitesse atteinte par le robot, qui est égale à 10 mètres par seconde, se situe autour du niveau d'un skieur humain novice.

« Les robots qui se déplacent sur roues peuvent bien fonctionner sur les routes pavées mais ne peuvent pas faire face à des environnements compliqués, comme dans les zones montagneuses et à la surface de la lune, et c'est là que les robots à pattes auront une large application », a indiqué M. Gao, ajoutant que l'une des futures applications du robot de ski pourrait être les patrouilles en montagne et les sauvetages dans les régions enneigées.

« Bien que nous n'en soyons qu'aux premiers stades, nous espérons développer des robots capables de pratiquer toutes les disciplines sportives des Jeux olympiques d'hiver », a-t-il noté, ajoutant que l'équipe fabrique également un robot capable de faire du curling.

M. Gao a enfin annoncé que l'équipe prévoyait d'organiser une démonstration avec l'équipe de robotique de l'Université Tsinghua en marge des Jeux olympiques d'hiver de Beijing 2022 pour promouvoir l'événement sportif majeur de manière high-tech.